INFO-NÉGO FEESP-CSN (aide juridique) NUMÉRO SPÉCIAL

14 BONNES RAISONS D’APPUYER MA NÉGOCIATION SECTORIELLE

Mars 2015

LES SYNDICATS DU REGROUPEMENT DE L’AIDE JURIDIQUE DÉPOSENT LEURS DEMANDES

14 bonnes raisons d’appuyer ma négociation sectorielle :
  • 1 • Une période de probation proportion- nelle au temps travaillé pour les personnes à temps partiel.
  • 2 • Des libérations syndicales qui ne limitent pas la provenance des manda- taires du syndicat.
  • 3 • Une formation pour les nouvelles per- sonnes embauchées et une prime pour les personnes qui les forment.
  • 4 • Des vacances moins limitatives par bureau et par fonction.
  • 5 • Des congés sociaux qui peuvent être pris non consécutivement.
  • 6 • Des propositions concrètes afin d’amé- liorer le renouvellement et la stabilité de la main-d’œuvre.
  • 7 • Un mécanisme pour trouver des solu- tions en cas de désaccord dans une situa- tion de surcharge de travail.
  • 8 • Le remboursement des frais des certifi- cats médicaux exigés par l’employeur.
  • 9 • Permettre l’étalement sur la base d’une semaine du congé sans traitement (article 30.07).
  • 10 • L’accès à un congé sabbatique à traitement différé d’une durée d’un mois.
  • 11 • La création d’un comité paritaire consultatif sur la classification et la rému- nération.
  • 12 • Des solutions concrètes concernant la conciliation famille-travail-études
    (ex. : horaires flexibles, etc.).
  • 13 • La création d’une banque d’heures pour responsabilités familiales et/ou per- sonnelles.
  • 14 • Un traitement équitable de la rétroac- tivité du titre d’emploi «technicienne en administration ».

Avec nous, pour l’amélioration de nos conditions de travail!

LE FRONT COMMUN

Le Front commun, c’est 3 organisations :

  • La Confédération des syndicats nationaux (CSN)
  • La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ)
  • Le Secrétariat intersyndical des services publics (SISP, formé de la CSQ, du SFPQ et de l’APTS)

Ensemble, ces organisations représentent plus de 400 000 travailleuses et travailleurs des réseaux de la santé et des services sociaux, de l’éducation, de l’enseignement supérieur, des organismes gouvernementaux et de la fonction publique du Québec.

LES PRIORITÉS DU FRONT COMMUN POUR LA NÉGOCIATION

  • Combler le retard salarial et maintenir la parité avec les autres travailleuses et travailleurs québécois
  • Lutter contre la précarité d’emploi dans le secteur public
  • Contrer l’intrusion du secteur privé dans les services publics
  • Combattre le discours de l’austérité
  • Défendre notre autonomie professionnelle
  • Améliorer notre qualité de vie au travail

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article...