INFO-NÉGO FSSS-CSN #10

NOTRE MOBILISATION SERA DÉTERMINANTE

3 septembre 2015


NOTRE MOBILISATION SERA DÉTERMINANTE

Après une trentaine de rencontres avec la partie patronale en santé et services sociaux, celle-ci n’a toujours pas répondu formellement à nos demandes. Toutefois, nous avons reçu un premier signal d’ouverture à discuter, de façon exploratoire, d’un certain nombre de sujets en lien avec nos demandes. Ces discussions exploratoires sont en cours depuis la fin du mois d’août.
Ce type de négociation vise à permettre aux parties d’évaluer différentes pistes pouvant mener à un règlement satisfaisant.

Par ailleurs, de nombreuses demandes patronales toujours sur la table vont carrément à l’encontre de nos objectifs de négociation et constituent des reculs à nos conditions de travail.

Il y a donc loin de la coupe aux lèvres! Nous sentons surtout une volonté de récupérer des sommes, bien plus que de s’attaquer aux problèmes que nous vivons au quotidien.

Bref, notre mobilisation au cours de l’automne sera déterminante.

PRIORITÉS SYNDICALES

Rappelons nos principales revendications sectorielles:

• Contrer la privatisation ;
• Améliorer notre qualité de vie au travail ;
• Compléter la révision de la nomenclature des emplois ainsi que son mécanisme de révision et améliorer l’accessibilité aux postes ;
• Défendre nos droits syndicaux.

En négociation, nous avons présenté ces enjeux en détails à la partie patronale. De plus, à la suite de l’adoption sous baîllon du projet de loi 10, nous avons ajusté nos demandes afin de tenir compte du bouleversement majeur entraîné par la réforme du Dr Barrette.

DEMANDES PATRONALES

Les employeurs défendent une longue liste de de- mandes, notons, par exemple :

• La fin de plusieurs primes issues de la dernière ronde de négociation ;
• Des modifications aux horaires de travail, à la semaine normale de travail et aux modalités de paiement des heures supplémentaires ;
• Accroissement de la disponibilité, de la flexibilité et de la mobilité du personnel ;
• L’introduction d’horaires atypiques, et ce, sans l’accord du syndicat ;
• Des reculs dans les protections prévues par l’assurance-salaire ;
• L’obligation pour les salarié-es d’accepter un poste éloigné de leur domicile ;
• Le retrait des dispositions protégeant les postes d’infirmières auxiliaires ;
• Le retrait de notre droit syndical d’intervenir en matière de replacement et recyclage ;
• Le retrait de divers droits importants sous couvert de « modernisation de la convention collective » ;
• Une diminution du nombre de libérations syndicales permettant aux représentants de faire leur travail syndical, au moment où, paradoxalement, la taille des unités et le nombre de points de service augmenteront considérablement, avec les fusions.


UNE RÉPONSE TERRAIN

Pour atteindre nos objectifs de négociation et empêcher le charcutage de nos conditions de travail, notre mobilisation sera cruciale. Les demandes de récupération portées par la partie patronale à notre table sectorielle et par le Conseil du trésor, à la table centrale (voir bulletin CSN secteur public Entre nos mains, numéro 1) menacent la pérennité de nos services publics. Nous savons que nos établisse- ments ont de plus en plus de difficultés à attirer la relève et à retenir les plus expérimentés.

La réponse est entre nos mains

Nous devons nous élever contre l’affaiblissement de nos services publics. Dans tous les syndicats FSSS–CSN comme dans tout le Front commun, des assemblées générales se tiendront durant le mois de septembre. Un plan d’action y sera discuté et les syndicats demanderont à leurs membres de leur confier un mandat de grève légale à mener en Front commun. La participation du plus grand nombre de membres possible à ces assemblées générales est capitale. Plusieurs autres actions seront mises en oeuvre avant de recourir à la grève, mais cette voie ne doit pas être exclue. Le Front commun travaille à élargir la lutte à toutes les organisations souhaitant barrer le chemin au gouvernement Couillard. Comme salarié-es, directement visés par l’offensive des libéraux, nous devons nous ériger en rempart.

Ensemble, nous sommes capables de grandes victoires pour la défense du bien commun et le partage de la richesse. Nous sommes toutes et tous conviés à mener cette bataille.

PERTURBATIONS

Tout au long de l’automne, les syndicats de la FSSS–CSN seront invités à organiser des perturbations dans les milieux de travail ainsi que dans l’espace public, avec le soutien des ressources CSN, en appui aux négociations. Soyez à l’affût des consignes hebdomadaires! Plus de détails sur ces actions vous seront communiqués lors de votre assemblée générale de consultation sur la grève.

LE 3 OCTOBRE, J’Y SERAI!

Le 3 octobre, à Montréal, tous les syndicats du Front commun sont conviés à une grande manifestation nationale. Le transport gratuit est organisé dans toutes les régions par les conseil centraux de la CSN. Réservez votre place dès maintenant auprès de votre syndicat local. Parlez-en à vos proches, amenez votre famille ! Démontrons notre détermination !

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article...