Prime de rétention de Sept-Îles et de Port-Cartier

Une rencontre positive entre l’intersyndicale et le ministre Arcand

12 juin 2015

Les porte-parole de l’intersyndicale du secteur public, qui représente les 3 000 travailleuses et travailleurs des services publics de la région de Sept-Îles et de Port-Cartier, ont rencontré le 10 juin, le ministre des Ressources naturelles et ministre responsable de la Côte-Nord, Pierre Arcand, afin de lui réitérer l’importance, pour l’ensemble de la région, de maintenir la prime de rétention de 8 % que le Conseil du trésor souhaite abolir.
« Ce fut une rencontre très positive, ont indiqué les porte-parole de l’intersyndicale. Pendant plus d’une heure, nous avons pu échanger avec le vice-président du Conseil du trésor et ministre responsable du Plan nord sur l’importance de cette prime octroyée aux salarié-es depuis plus de quarante ans. M. Arcand a pu prendre connaissance des données éloquentes contenues dans le sondage que nous avons rendu public cette semaine et des effets désastreux que l’abolition de cette prime pourrait entraîner ».

Plus tôt cette semaine, l’intersyndicale dévoilait les résultats d’un sondage mené auprès des salariés du secteur public de la région. Alors que 50% d’entre eux indiquaient vouloir quitter la région si le gouvernement mettait fin à cette prime, 70% exprimaient le désir de quitter leur emploi dans le secteur public dans pareille situation.

« Le ministre Arcand nous a assuré qu’il porterait nos préoccupations auprès du président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, ont indiqué les porte-parole de l’intersyndicale. M. Arcand a très bien saisi les risques d’exode de ces travailleuses et de ces travailleurs, indispensables pour le maintien de nos services publics dans la région. Il a également très bien compris l’impact que pourrait avoir le retrait de 10 millions de dollars de la masse salariale sur l’ensemble de l’économie de la région. » Monsieur Arcand a également été informé de l’appui unanime des instances socio-économiques et politiques régionales.

Enfin, les porte-parole ont indiqué que l’intersyndicale continuera la mobilisation sur ce dossier prioritaire et multipliera les rencontres afin de défendre les intérêts de la population de Sept-Îles et de Port-Cartier.

Autocollant électrostatique

Les organisations syndicales ont procédé à la distribution d’un autocollant électrostatique à leurs membres et ceux-ci sont invités à l’afficher sur leur véhicule. L’autocollant rappelle l’importance de maintenir cette prime de 8 %, dont l’abolition ferait perdre 10 millions de dollars à l’économie de la région.

À propos

INFORMATIONS

Date : 12 juin 2015
Source : CSN
Renseignements : Guillaume Tremblay
CSN
418 295-6722

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article...