Le quotidien de la grève #16

Un rapport de force plus que nécessaire

10 décembre 2015

Un rapport de force plus que nécessaire

Plus de 400 000 travailleuses et travailleurs du secteur public ont débrayé, hier, à l’occasion d’une journée de grève nationale tenue par le Front commun. Des manifestations ont été tenues dans plusieurs villes du Québec : nous étions 3000 personnes à Trois-Rivières, 2000 à Rimouski, 3000 à Sherbrooke, des milliers partout ailleurs et 50 000 personnes à Montréal. Des milliers de personnes, en grande majorité des femmes, déterminées à obtenir un règlement satisfaisant avec le gouvernement du Québec.

Tous et toutes ensemble, nous avons effectué la plus grande grève au Québec depuis celle du Front commun de 1972. Toute une démonstration de notre rapport de force!

Nous étions des milliers d’hommes et de femmes à nous lever pour affirmer haut et fort notre vision du Québec :
celle d’une société juste et égalitaire, où il n’y a pas de l’argent que pour les multinationales, les députés et les médecins, celle où tous les citoyens ont accès à des services publics forts, particulièrement pour les plus vulnérables. Cette vision du Québec, nous la défendons avec force et courage. Et à la lumière des récents sondages qui nous sont nettement favorables, nous avons su convaincre la population de la justesse de nos revendications.

Notre mobilisation et notre solidarité ont porté leurs fruits à plusieurs tables sectorielles. Après des mois de négociation et des centaines de rencontres, les négociateurs patronaux sont finalement arrivés aux tables avec de réels mandats. De nombreuses demandes de reculs ont été retirées par la partie patronale et des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs ont été obtenus. Il faut maintenant que cela se traduise aux autres tables sectorielles ainsi qu’à la table centrale où les enjeux majeurs du salaire et de la retraite ne sont toujours pas réglés.

Nous pouvons y arriver. Nous avons pu le démontrer, encore une fois, en cette journée de grève mémorable.

Solidarité !
Francine Lévesque
Vice-présidente de la CSN

 

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article...