Renouvellement des conventions collectives dans la santé et les services sociaux

Une occasion à saisir pour trouver des solutions rassembleuses

28 octobre 2014

Après des mois de travail et de consultations auprès de ses 130 000 membres, la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) déposera, jeudi, ses propositions de négociation sectorielles en santé et services sociaux. Il s’agit de voies de solution prometteuses à des problèmes concrets vécus au quotidien, dans les milieux de travail des travailleuses et des travailleurs de tous les titres d’emploi, de tous les types d’établissement, partout au Québec.
« Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, et le président de Conseil du trésor, Martin Coiteux, auraient avantage à tendre l’oreille vers ce que nous avons à proposer, croit le président de la FSSS-CSN, Jeff Begley, car nous entendons régler des problèmes réels qu’ils prétendent régler avec les projets de loi 10 et 15. Vous voulez parler d’une meilleure organisation du travail, de gestion responsable, de transparence, de stabilité de main-d’œuvre, de continuité dans les services, d’accessibilité? Nous aussi. Et nous vous proposons de trouver, ensemble, des solutions rassembleuses. Des lois matraques n’apporteront jamais les changements positifs que des solutions négociées peuvent réaliser ».

Les propositions sectorielles de la FSSS-CSN entraîneront des gains majeurs pour les services à la population. Au moment où le gouvernement dit rechercher des moyens de faire mieux, le comité de négociation de la FSSS-CSN estime apporter une réponse sérieuse à cet enjeu.

Saine gestion

Par exemple, la FSSS souhaite s’entendre avec le ministère de la Santé et des Services sociaux pour que les recours au secteur privé soient toujours systématiquement et rigoureusement évalués de même que la mise en place d’alternatives publiques. Qu’il s’agisse de partenariats public-privé, de recours à la sous-traitance ou à de la main-d’œuvre indépendante ou encore la conclusion d’ententes de services avec des tiers, la FSSS considère que, très souvent, le secteur public est en mesure d’offrir plus à la population à moindre coût que le secteur privé, tout en conservant l’expertise au sein même du réseau.

De même, plusieurs propositions auront un impact positif, tant sur la quantité que la qualité des services à la population. Pour la FSSS-CSN, le renforcement de l’autonomie professionnelle afin de permettre aux salarié-es de se consacrer davantage aux services directs à la population, la stabilisation des emplois par la reconversion des heures travaillées en postes, la diminution de surcharges de travail, la conciliation famille-travail-études et la santé-sécurité sont autant de pistes de solution pour changer les choses et renforcer le réseau public.

À propos

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) compte près de 130 000 membres dans les secteurs public et privé dans la santé et les services sociaux ainsi que dans les services de garde. Représentant des travailleuses et des travailleurs de tous les titres d’emploi, dans tous les types d’établissement, la FSSS est l’organisation syndicale la plus représentative du secteur de la santé et des services sociaux.

INFORMATIONS

Date : 28 octobre 2014
Source : Fédération de la santé et des services sociaux – FSSS–CSN
Renseignements : Jean-Pierre Larche
Communications – Secteur public CSN
514 605-0757

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article...